Z

Z. substantif.

1 Lettre numérale qui valoit 2000, et tildée (), 200, 000.

2 Caractère médical qui a signifié une once et demie, une demi-once, et la huitième partie d'une once.

3 Doublée, autre signe de la même science qui a indiqué chez nous la myrrhe, et qui se prend en Angleterre pour le gingembre ou zinziber.

Acceptions omises.

ZAMBRELOUQUE. Espèce de robe. WAILLY.

En patois vénitien.

Ce mot n'a d'analogue en italien que le nom factice de zamberlucco, un des masques de Baretti. Cet ingénieux critique pourroit bien l'avoir tiré de la langue angloise dont il a donné un fort bon Dictionnaire. Chamber's slug y signifieroit au besoin un pédant paresseux, ou occupé à des choses de peu de valeur, qui ne quitte pas la chambre. En France, les provinciaux appellent chambreloque une espèce de robe qu'on porte dans le négligé le plus secret, et ce mot paroît formé alors de chambre et de loques, mauvais haillons. Au reste, chambreloque n'est pas françois, et, en dépit du Dictionnaire, zambrelouque ne l'est guère plus.

ZÉPHIR. Il ne s'écrit Zéphire que pour désigner le nom propre d'un dieu. Voltaire a méprisé cette règle comme beaucoup d'autres.

 

&

&. Ce signe qui est un reste des abréviations gothiques paroît heureusement supprimé de l'alphabet comme tant d'autres. C'est une obligation que nous avons aux excellents typographes modernes, et c'étoit le seul service de ce genre qu'ils pussent rendre à notre langue. Les autres améliorations dont l'orthographe françoise est susceptible ont besoin de l'exemple des grands écrivains et de la sanction de l'usage.

L'auteur de l'Alphabet raisonné prétend que cette abréviation a été figurée à l'imitation d'un nud de ruban, parce que la conjonction qu'elle représente a pour objet de lier les idées les unes avec les autres. La figure de l'e et du t gothiques unis à leur base, et traversés à leur sommet par la barre qui partage ces deux lettres, lui auroit épargné les frais de cette conjecture, d'ailleurs ingénieuse. Un critique très-difficile n'a pas craint de dire que c'étoit la seule chose intéressante qu'il y eût dans le livre. Je voudrois bien qu'il en trouvât autant dans le mien.

FIN.