Blondin, Jean-Noël (1753-1832)

Grammairien français. Prêtre de l'ordre des Feuillants, où il enseigna la théologie, et Secrétaire-interprète à la Bibliothèque royale, il fit partie du jury des livres élémentaires présentés au concours du 9 Thermidor an II, en compagnie de Fontanes, Selis, Pougens, Saint-Ange, etc., et contribua ainsi à la désignation de la grammaire de Lhomond comme manuel de la République. Ouvrit pendant la Révolution des cours de grammaire au Louvre et à l'Oratoire. En 1796, sa Grammaire française démonstrative obtint à son tour le prix décerné par le jury des livres élémentaires.

Titre : Grammaire française simplifiée, devenu Précis de la langue française en 1790, puis Grammaire française démonstrative en 1817.

Descriptif :

Grammaire prescriptive, peu à peu subvertie dans son propos par un dessein analytique de type philosophique.

Première édition en 1789; immédiatement suivie d'un nouveau tirage en 1790, et nouvellement intitulée en 1817, à l'occasion de sa 7e édition.

Grammaire française démonstrative, 7e éd., Paris, l'Auteur, in-8, IV + 133 p. Paris, B. N. [8 X 11176. Environ 1600 signes par page, soit 212 800 signes pour tout l'ouvrage.

L'histoire de cette grammaire, à travers plusieurs remaniements plus superficiels que réellement profonds, peut être suivie jusqu'à une 8e et dernière édition, publiée à Paris, chez J. Brianchon, Libraire-Éditeur, en 1822

Langue cible; français; métalangue: français.

Contenu : Introduction [p. 1-2]; Accentuation [3-9]; Parties du discours [9]; Articles [10]; Noms [10]; Substantifs et Adjectifs [11-14]; Adjectifs [14-20]; Degrés de comparaison [21-22]; Noms de nombres [22]; Pronoms [22]; Personnels [23-24]; Conjonctifs [24]; Possessifs [24]; Démonstratifs [25]; Relatifs [26]; Interrogatifs [26]; Indéfinis ou indéterminés [26]; Verbe [27-29]; Temps des verbes [30-46]; Verbes neutres [46-48]; Remarques importantes sur l'orthographe des verbes [49-55]; Tableaux synoptiques [56-70]; Concordance des temps des verbes [71-73]; Tableau synoptique [74-75]; Participes [76-82]; Adverbes [82-84]; Conjonctions [84]; Interrogation [84]; Quelque [85-86]; Tel que [80]; Tout [87-88]; Observations sur l'orthographe [90-104]; Remarques diverses [105-123].

Objectif de l'auteur : Le descriptif des premières éditions mentionne: "[Cet ouvrage propose] un mode d'enseignement qui aide à la conception, soulage la mémoire, favorise l'attention et amuse l'enfant".

Intérêt général : L'ouvrage de Blondin aide à baliser le développement d'une grammaire française qui s'échappe progressivement des principes généraux du langage et se donne pour unique objet une évaluation stylistique des discours susceptibles d'être produits par la langue.

Intérêts spécifiques :

Le traitement des parties du discours est conforme à la tradition inscrite dans Lhomond. Importance particulière apportée aux questions d'orthographe.

Innovations terminologiques: Le rapprochement des termes indéfinis et indéterminés laisse entrevoir une nouvelle possibilité d'éclairer le traitement des substantifs en contexte.

Corpus illustratif: Exemples forgés et citations littéraires sans références autres que celle du nom de l'auteur.

Influence subie : La Grammaire de Lhomond, amendée par les Principes Généraux et Particuliers de la Langue Française de De Wailly, et la Grammaire de Panckoucke, sont la base du travail de Blondin qui revendique l'influence de la grammaire élémentaire. L'ouvrage s'inscrit dans la tradition des analyses prescriptives et fermement normatives.

Influence exercée : importante sur quelques contemporains: Bescherelle, et Landais, notamment.

Références : Bourquin, 1980, p. 218-220 et 243-253; Brunot, HLF, t. 10/2, 1968, p. 594; Tell, 1874, p. 251.

[Table]