Vocable s. m. (vo-ka-ble. -- lat. vocabulum, de vocare, appeler). Gramm. Mot. ; dénomination ; nom, substantif : On n'est jamais autorisé à considérer un vocable roman comme frère des vocables allemands, latins et celtiques. (E. Littré)

Liturg. Invocation, consécration : Chapelle dédiée sous le vocable de Saint-Benoît.

Vocabulaire s. m. (vo-ka-bu-lè-re -- rad. Vocable). Dictionnaired'une langue contenant ses mots classés par ordre alphabétique, et accompagnés d'une courte définition ou d'une traduction dans une autre langue : Vocabulaire français. Vocabulaire italien-allemand. Le vocabulaire d'une langue s'étend avec les arts et les événements (De Bonald). Grâce à de nombreux barbarismes, les rabbins ont réussi à se former un vocabulaire assez complet (Renan). | Dictionnaire des mots employés dans un art, une science : Vocabulaire de musique. Vocabulaire de chimie, de philosophie.

-- Ensemble des mots dont se servent une personne ou une collection de personnes : Le vocabulaire d'un ignorant est plein de barbarismes. Le vocabulaire du peuple est riche en images. Franklin avait fini par supprimer dans son vocabulaire les mots certainement, indubitablement (Ste-Beuve). Le vocabulaire de la bohême est l'enfer de la rhétorique et le paradis du néologisme (H. Murger).

-- adj. Accent vocabulaire, Accent dont un mot est marqué.

-- Syn. Vocabulaire, dictionnaire, glossaire. V. Dictionnaire.

-- Encycl. Un vocabulaire est un dictionnaire où les mots d'une langue, rangés alphabétiquement, ne sont accompagnés que d'une explication succincte et non raisonnée. Dans le dictionnaire proprement dit, on ne se borne pas à une simple nomenclature ; on y explique les idiotismes, et l'on donne des exemples qui facilitent l'intelligence des observations et des règles (V. Dictionnaire). Tout art, toute science, ayant sa langue particulière, peut donner lieu à un vocabulaire. On dit : le vocabulaire philosophique, le vocabulaire de la chimie, de la physique, de la botanique, de la médecine, de la peinture, etc. cependant, on a quelquefois, par abus, donné le nom de vocabulaire à de véritables dictionnaires.

Vocabulaire essentiel de la langue norske (Det norske progs svasentligste Orforraad), par Holmboe (Vienne, 1852, 1 vol. in-4).L'ancienne langue norske ou norvégienne, plus connue sous le nom d'islandais, langue dans laquelle ont été comoposés les chants de l'Edda et les sagzs du Nord, est la mère du danois et du suédois actuels, la sur du gothique et de tous les dialectes germaniques. Une souche commune la rattache donc comme eux à la vaste famille indo-européenne, et la filiaiton si intime qui lie à l'Orient le midi de l'Europe s'étend avec la même précision et la même persistance jusqu'aux confins du pôle. Cette vérité, déjà prouvée par les transmissions des dogmes religieux et des traditions historiques, M. Holmboe a voulu la rendre évidente par l'analyseraisonnée de son idiome natal. Versédans l'étude des langues de l'Orient, il rapproche et compare avec succès les sons, les mots, et les flexions du sanscrit, du zend, du parsi, de l'indoustani, du r

Grec, du latin, des dialecte germaniques et slavons, et mêm de l'hébreu, de l'arabe, et de l'arménien avec ceux de cette langue du Nord, si expressibe et si originale ; sous forme de vocabulaire, il passe en revue toutes ses racines, toutes ses formes les plus usitées ; il les explique en les comparant, et il fixe leur sens fondamental. Cet ouvrage a donc à la fois un grand intérêt philologique et littéraire, puisque, en déterminant exactement un des anneaux de la grande chaîne de langues qui s'étend de Ceylan à l'Islande, il jette en même temps un nouveau jour sur les traditions scandinaves et sur les images si énergiques et souvent si obsvcures de l'Edda.

Vocabuliste s. m. (vo-ka-bu-li-ste -- du lat. vocabulum, mot). Auteur d'un vocabulaire. Heureusement les vocabulistes s'empressent de recueillir ces idées, qui s'évanouiraient comme des ombres fugitives, si on ne se hâtait de les revêtir de formes durables et transmissibles (Le Mesle). |Peu usité.