DICTIONNAIRE

Classique

DE LA LANGUE FRANÇAISE

À l'usage

Des Maisons d'Éducation,

Dans lequel on trouve :

Un abrégé de grammaire, des principes d'orthographe et de ponctuation,
la prononciation figurée, des définitions claires et précises de tous
les mots, la conjugaison des verbes irréguliers, et un tableau de
la France par arrondissemens de préfectures et sous-préfectures.

Nouvelle édition

Revue, corrigée et considérablement augmentée

Lucet non nocet

À Lyon,

Chez M. P. Rusand, Imprimeur-libraire.

À Paris

Chez Poussielgue-Rusand, Libraire,
Rue Haute-Feuille, n 9

1834


AVIS SUR CETTE ÉDITION.

Nous avons mis à profit les conseils d'une personne aussi recommandable par sa grande modestie que par l'étendu de ses connaissances, pour faire à cette édition du Dictionnaire classique les améliorations convenables, et le rendre digne des maisons d'éducation auxquelles il est spécialement destiné.

1 Pour ne rien offrir à ces maisons qui ne soit pur sous tous les rapports, nous avons élagué toutes les expressions que la bonne éducation n'admettra jamais, tous les mots qui seraient capables de réveiller dans l'esprit des enfans la moindre idée de ce qu'ils ne doivent jamais connaître.

2 Nous avons ajouté un grand nombre de termes d'arts et de science ; nous nous sommes cru d'autant plus obligés à le faire que les sciences, de nos jours, se répandent généralement dans toutes les classes de la société, et que ce Dictionnaire est le seul qu'un grand nombre d'élèves auront les moyens de se procurer.

3 Comme nous n'aurions pu, sans trop grossir le volume, y faire entrer les termes de géographie, nous avons suppléé ; en quelque sorte ; à l'impossibilité où nous étions de le faire, par un tableau de la France, divisée par départemens, avec le nom des chefs-lieux de préfectures et de sous-préfectures, et que nous avons placé à la fin du volume.

4 Nous nous sommes appliqués d'une manière spéciale, à revoir toutes les définitions, à refondre celles qui n'étaient pas exactes, claires, précises, et à donner les nouvelles acceptions que l'usage a consacrées.

5 Nous avons mis la prononciation à côté de chaque mot du Dictionnaire.

6 Nous avons placé au commencement un Abrégé de la grammaire française, d'après nos meilleurs grammairiens, un tableau des quatre conjugaisons des verbes français, et des notions d'orthographe et de ponctuation.

Nous aimons à croire que les personnes chargées de l'instruction de la jeunesse nous sauront gré de les avoir secondées en ce point, et qu'elles accueilleront avec quelque reconnaissance un Dictionnaire qui rendra leur tâche moins difficile, parce qu'elles pourront le mettre dans les mains de leurs élèves avec une entière sécurité.

----------